Odéric Delachenal a vécu en Haïti de 2008 à 2010. Le 12 janvier 2010, à 16:53:10, il vit le grand séisme de Port-au-Prince. Cet après-midi-là, la capitale s’effondre avec lui. Alors, sans relâche, le jeune éducateur erre dans des décombres de fin du monde. Protéger, rassembler les enfants épars pour les mettre à l’abri. Courir la ville écrasée, en quête des siens. Soigner, secourir, fouiller les gravats. Il arpente la ville exsangue, à la recherche de ses amis, des enfants qu’il est « censé » protéger.

Dix ans après il décide de témoigner, de mettre son cataclysme en mots avec une force narrative magistrale, au nom des vivants comme des morts, au nom de ses amis haïtiens qui versaient tous les matins une goutte de café à terre pour tous ceux qui étaient partis.

48.565518,2.603437
Médiathèque George Sand 1 rue du Châtelet
77240 Cesson