banner web
logo

CADRE DE VIE

  • Que se passe-t-il dans ma forêt ?

    Chantier du Bois des Uselles sur les parcelles forestières.

  • Après avoir été identifié pour la première fois en novembre 2014 en Seine-et-Marne, le frelon asiatique, Vespa velutina var nigrithorax, a été localisé dans le secteur de Sénart.

    La présence de cet insecte, prédateur de l'abeille domestique, est donc confirmée dans le département, qui n'est plus considéré comme indemne de frelon asiatique par le Ministère en charge de l'Agriculture.

    Pour répondre à cette situation, les organisations professionnelles d'apiculteurs d'Ile-de-France, appuyés par la FREDON d'Ile-de-France, ont élaboré un Plan Commun de Lutte contre le frelon asiatique, qui est cours de finalisation.

    Ce plan s'attache à répondre à trois enjeux: protéger les colonies d'abeilles domestiques contre ce prédateur émergent, informer le grand public pour éviter accident et phénomène de panique, et accompagner les gestionnaires d'espace public, pour leur permettre notamment d'intervenir en sécurité en cas de découverte de nids dans des lieux ouverts, placés sous leur responsabilité.

    La Direction départementale de la protection des populations a établi une note de synthèse sur l'émergence du frelon asiatique en Seine-et-Marne.

    L'intervention sur les nids est dangereuse ! Cela nécessite des moyens de protection efficaces. Il ne faut pas apporcherd'un nid à moins de 5m.
    Si vous êtes en présence d'un nid, vous pouvez contacter l'association de groupement de défense sanitaire des Abeilles GDSA 77 :
    Sur Cesson : M. Clercq Lionel / 06 86 41 38 56 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Sur Vert-Saint-Denis : M. Bernheim Gérard / 06 72 85 40 74 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Santé publique France vous informe les bons gestes à adopter lors d’une montée des eaux.

    Recommandations à destination des habitants résidant dans la zone concernée par les inondations :

    • Sortir tous les objets périssables des caves, sous-sols et rez-de-chaussée qu'il est possible de protéger ;
    • Sortir ou mettre en sécurité les appareils ou produits pouvant représenter un danger, à savoir : appareils électriques, appareils de chauffage, voitures, mobilier, produits toxiques, arrimer les cuves à fuel, etc. ;
    • Ne pas toucher aux installations électriques ;
    • En cas de début de crue, réfugiez-vous dans les étages de votre habitation avec des vivres, de l'eau et des vêtements chauds ;
    • En cas de début de crue, coupez le gaz, le chauffage et l'électricité ;
    • Ne pas utilisez d'équipements électriques tels que les ascenseurs ou les portes automatiques ;
    • Fermez les poubelles et les mettre dans un placard pour éviter qu'elles ne flottent ;
    • Mettre les produits toxiques en hauteur ;
    • Ne pas toucher les animaux fuyants l'inondation, en particulier les rongeurs ;
    • Ne pas utiliser sa voiture ;
    • Ne jamais retourner chercher quelque chose dans un lieu inondé ;
    • Ne pas sortir de l'habitation ;
    • Ne pas franchir un pont menacé par le torrent ;
    • Ne pas consommer de l'eau du robinet, tant que les autorités ne vous y autorisent pas ;
    • Écouter la radio, en particulier la radio locale, pour prendre connaissance des consignes des autorités et de l'évolution de la situation.

    Numéros utiles :
    Pompiers : 18
    Samu : 15

    Documents à télécharger :

  • La mairie propose en partenariat avec l’association « J’adopte un potager » quelques parcelles potagères dans le quartier de la Plaine du Moulin à Vent près de la nouvelle Salle Chipping Sodbury.

    Une première tranche de 25 jardins potagers sera disponible dans le courant du mois de mai 2018.  Les surfaces de ces parcelles varient entre 40m² et 100m² pour un loyer compris entre 60€ et 120€ par an (conditions liées à la surface de la parcelle).

    Les objectifs de ce projet sont, d’une part de valoriser les parcelles actuellement en friches, d’apporter du lien social de proximité, de faire vivre et de valoriser les travaux de jardinage et d’autre part, de compléter l’expérimentation de la gestion différenciée mise en place dans ce quartier.

    Si vous souhaitez cultiver un coin de jardin, inscrivez-vous auprès de Josselyne GAILLARD de l’association jadopteunpotager.com au 06 08 60 62 44.

  • Suite à la réunion publique qui s'est tenue le vendredi 16 mars en mairie, veuillez trouver ci-dessous la présentation des travaux rue du Gros Caillou.

    Télécharger la présentation

  • C’est la saison des tiques !

    Pluie et chaleur combinées favorisent la prolifération de ces parasites sur l’ensemble du territoire. Particulièrement dans les forêts et à la campagne, mais aussi dans les jardins publics et privés en milieu urbain qui n’en sont plus exempts. Les tiques sont le vecteur de la maladie de Lyme.

    Inutile de vous priver de sorties en nature, des précautions simples limiteront les contacts avec les tiques.

    Conseil de promenade : porter des vêtements longs 
    Conseil jardinage pour limiter la présence des tiques dans votre jardin
    - coupez la végétation,
     -élaguez la base des arbres, 
    - enlevez les tas de feuilles, 
    - scellez les murs de pierre et les allées empierrées.

    + d'info : Madalie de Lyme et prévention des piqûres de tiques

     

     

  • Breviande 26178Que se passe-t-il dans ma forêt ?

    Des travaux de coupe sont programmés par l’Agence des espaces verts de la Région d’Île-de-France (AEV) en lien avec l’Office national des forêts (ONF). Ils visent à améliorer la qualité et la santé des arbres de la forêt et à la régénérer. Chaque coupe a un objectif bien précis. Elle  est programmée en suivant un plan de gestion rédigé par l’ONF.

    Coupes de cloisonnement sur les parcelles 2, 3, 23 et 49

    Des coupes de cloisonnements sont réalisées sur :

    • les parcelles 2 et 3 (11 hectares), Bois de la Tour
    • la parcelle 23 (9 hectares), proche de Marché Marais
    • la parcelle 49 (15 hectares), Bois des Courtilleraies

    Elles consistent à percer des couloirs dans la forêt, à intervalles réguliers, pour limiter le passage des engins à certaines zones uniquement. Ceci permet de réduire leur impact sur le sol forestier.

    Coupes jardinatoires sur la parcelle 56, Bois des Joies (7 hectares)

    A l’intérieur de ces parcelles, seule une certaine proportion d’arbres sera retirée. Le forestier attendra ensuite plusieurs années avant de retirer d’autres arbres dans les mêmes parcelles. Ce mode d’intervention s’inscrit dans un mode de gestion, progressivement mis en œuvre sur l’ensemble des forêts d’Île-de-France : « la gestion irrégulière ». C’est un peu une façon d’organiser la forêt; à terme, chaque parcelle comportera une certaine proportion de petits, de moyens et de grands arbres.

    Combien de temps vont durer les travaux ?

    Les travaux doivent être terminés d’ici la fin de l’hiver. Le chantier s’arrêtera en été pour préserver la biodiversité et la tranquillité des promeneurs. Pendant cette période, il sera encore possible de voir les bûcherons rassembler le bois coupé et le sortir du terrain.

     Par qui sont réalisés les travaux ?

    Par des entreprises de travaux forestiers, qui ont acheté les bois sélectionnés par les techniciens forestiers. Ces entreprises sont tenues de respecter un règlement strict. Elles sont surveillées par l’ONF, qui veille à la bonne application de ce règlement. 

     Quel impact pour les usagers ?

    Pour des raisons de sécurité, il est interdit de pénétrer dans les parcelles en travaux.

    • Des tronçonneuses et engins forestiers vont générer du bruit : leur travail est stoppé pendant le week-end.
    • Des engins forestiers vont circuler sur les chemins : la promenade peut être gênée temporairement par des branches, des ornières.
    • Le paysage va être modifié puisque des arbres vont être coupés. La forêt va rapidement réagir en accélérant la croissance des arbres ou des semis restants.
    • Le bois va rester à terre dans la parcelle, puis il sera stocké en bordure de chemin avant d'être évacué. Des branches vont être volontairement laissées sur place car leur présence est indispensable à l’écosystème pour apporter des nutriments au sol.

    À la fin des travaux, le chantier est toujours remis en état.

     Comment va être utilisé le bois ?

    Le bois sera trié en fonction du type d’essence et de leur qualité. Il sera utilisé en bois d’œuvre, en bois d’industrie (papier, panneaux) ou en bois de chauffage (notamment pour alimenter les chaudières de l’Aéroport de Roissy Charles de Gaulle).

     Breviande coupes