banner web
logo

bandeau espaces verts 

Gestion des espaces forestiers 

Redonner à la forêt toute sa dimension écologique et environnementale.

Dans deux quartiers, (rue des Autours, squares du Cerf et du Chardonneret, rue de l’Aubépine et square du eutzia) deux premières réunions publiques ont été organisées par les services de la mairie afin d’expliquer aux riverains le plan d’actions que la commune souhaite mettre en place dans le cadre d’une gestion forestière durable des espaces boisés de Cesson la Forêt.

Ce plan de gestion sera programmé quartier par quartier. Il vise avant tout à sécuriser les parcelles et pérenniser le peuplement d’arbres tout en redynamisant le sous-bois. «Le but de ces réunions publiques est d’expliquer, d’échanger et de prendre en compte les remarques des participants sur les décisions prises avec nos partenaires institutionnels que sont le Département, le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) et SEME (Seine et Marne Environnement) » précise François Réalini, adjoint au maire chargé du cadre de vie.

Principales décisions

La gestion des parcelles boisées communales sera dorénavant effectuée de manière préventive, avec une vision durable du paysage péri-urbain et dans le respect des processus naturels des écosystèmes forestiers. Les arbres de hautes tiges ont été marqués de couleur verte et rouge pour signaler respectivement leur élagage ou leur abattage. L’intervention par l’entreprise Nature et Paysage 77, débutée en décembre dernier a été terminée cet hiver. Ces travaux forestiers permettront le développement et la croissance des plus jeunes sujets restés en place, arbres, arbustes fruitiers, buissons… toute une biodiversité.

Un programme d’actions pour l’avenir

Trois actions différentes :
» Traitement de la lisière : sécuriser l’habitat proche et les chemins entre la lisière et les habitations en abattant ou en élaguant tous les arbres représentant un danger
» Traitement des bois : « dédensifier » certains secteurs afin de ramener de la lumière et de favoriser le développement des sujets plus vigoureux
» Traitement des essences non locales : redonner aux essences de «pays» leur place en supprimant les variétés non locales. « Les lauriers et autres arbustes seront progressivement retirés, au profit de variétés forestières type noisetier ou aubépine. L’objectif est de reconstituer une lisière naturelle le long des pavillons en 2 à 3 années » explique François Réalini.

Cesson Infos n° 227 - Printemps 2016

La taille au vert

une coupe rafraichissante pour l’arbre urbain

Cette taille en période estivale, de mai à octobre, respecte la physiologie de l’arbre. La réduction de la masse foliaire (feuilles) évite une trop grande transpiration estivale, le stress hydrique s’avérant la principale cause d’affaiblissement de l’arbre urbain. Les tailles sont réalisées sur des rameaux de l’année de très faible diamètre. Les arbres cicatrisent ainsi très rapidement car leur métabolisme est très actif à cette période.
D’autre part, en automne, la quantité de feuilles tombées des arbres et bien moins importante.

Actuellement, des travaux d’élagage ont lieu dans l’avenue Charles Monier, rue Henri Geoffroy et sur la Place Firmin Mercier.

Un arrosage écologique et économique avec l'eau de pluie

Depuis le printemps 2011, l'arrosage des massifs fleuris est issu de récupérateurs d'eau de pluie. Ceux-ci sont situés au Centre Technique Municipal de Saint Leu, à la Salle de la Forêt à Cesson la forêt et à la Maison de la Petite Enfance dans la Plaine du Moulin à Vent.

Un autre récupérateur, le plus important, est chargé de récupérer les eaux de pluie du terrain synthétique de football géré par le Syndicat Intercommunal des Sports. Cette réserve est partagée entre Cesson et Vert Saint Denis. Nous disposons ainsi d'environ 220 000 litres d'eau pour couvrir nos besoins.

Cette eau récupérée sert également à l'alimentation en eau de la balayeuse municipale.

Chenilles processionnaires - quelques conseils

Ces dernières années, des épisodes de prolifération de populations de chenilles processionnaires du pin et du chêne ont été observés sur plusieurs communes. Cesson n’y a pas échappé.

Compte tenu de leurs caractéristiques urticantes, ces chenilles peuvent, à certaines périodes de l’année, occasionner des troubles pour la santé humaine et animale. Chaque chenille possède des poils microscopiques extrêmement volatiles. Des réactions allergiques, des démangeaisons très vives, conjonctivites, toux irritatives et parfois des troubles graves, comme des œdèmes, peuvent survenir lorsque les poils entrent en contact avec la peau et les muqueuses.

Les recommandations aux particuliers

Lorsque vous êtes exposés à des nids de chenilles, il importe de prendre des mesures de précautions et de prévention pour limiter l’exposition aux poils urticants :

  • Ne pas les manipuler ni les toucher, porter des vêtements couvrants, éviter de se frotter les yeux
  • Ne pas essayer d’enlever les nids soi-même sans protection. Faire appel à un professionnel.
  • Ne pas faire sécher de linge en extérieur
  • Laver soigneusement les légumes du jardin
  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint

Enfin un certain nombre de méthodes de lutte existe, quelles soient mécanique, par piégeage, biologique ou par traitement biologique et chimique.

Direction de l'Aménagement

Secrétariat :
Mme Esin BENONY
Tél. : 01 64 10 51 10
Fax : 01 60 63 31 47
e.benony@ville-cesson.fr

En Bref...

  • 1